Blog

Les 6 profils du manager qui aident à la conciliation vie pro / vie perso dans toute l’équipe

Manager l’équilibre vie pro / vie perso d’une équipe est loin d’être évident. Rythmes, situations de famille, âges différents, contraintes horaires non alignées, l’organisation collective peut vite devenir un casse-tête.

Sans compter la fameuse productivité et l’efficacité qui en prennent un coup !

Voici quelques attitudes / comportements / solutions qu’un manager de proximité peut adopter pour optimiser cet équilibre, amener un peu de sérénité et retrouver de l’efficacité :

 

 

Le #ChefdOrchestre

Tel un groupe de musiciens aux jeux parfois cacophoniques, votre équipe a besoin d’un chef pour trouver l’harmonie et la coordination

 

 

Certaines équipes, qu’elles soient nombreuses ou non, comptent parmi leurs membres des profils très divers, avec chacun une conciliation vie pro / vie perso différente. Jeunes diplômés, jeunes parents, parents d’enfant handicapé, proches de personne malade, sportifs de haut niveau ou artistes en dehors du travail … tous ont des besoins et rythmes personnels différents qui peuvent impacter leur rythme professionnel.

En tant que manager, cela peut être compliqué à gérer et à organiser. Votre rôle sera principalement celui d’un coordonnateur et d’un planificateur ; comme un chef d’orchestre, vous devez écouter chacun des musiciens, afin de trouver l’harmonie la plus juste possible.

Pour cela, vous pouvez récolter les besoins, les analyser et réfléchir à la meilleure façon de les concilier, en faisant participer votre équipe pour mettre en place des solutions. Une fois celles-ci validées, communiquez-les à l’ensemble de vos collaborateurs pour que tout le monde soit au même diapason !

 

 

 

Le #Gymnaste

Les demandes de télétravail au sein de votre équipe se succèdent … et vous demandent de réagir tel un gymnaste, avec souplesse et agilité

 

 

Dans votre équipe, tous ont demandé du télétravail. En moyenne une journée par semaine, pour des raisons diverses liées à leur équilibre vie pro / vie familiale, aux trajets, etc. Sans cadre ni règles, cela peut vite virer au chaos ! Pour autant, il vous faudra de la souplesse et de l’écoute.

Votre rôle est alors encore une fois de coordonner l’organisation de ces temps de travail à domicile en fixant des règles. Mais attention, la souplesse est de mise pour que tout fonctionne sans encombres ! L’important est la confiance que vous mettrez dans vos collaborateurs et leurs capacités à travailler à distance.

Des exemples de cadres qui peuvent être mis en place : présence obligatoire dans les locaux de l’entreprise un jour minimum par semaine (le même pour tous) pour lutter contre l’isolement et favoriser les échanges avec toute l’équipe, imposer une plage horaire quotidienne où tout le monde est présent ou connecté, limiter le travail à domicile à deux ou trois jours maximum par semaine … À vous ensuite d’instaurer cela en accord avec votre équipe !

 

 

 

Le #Sandwich

Entre les besoins de votre équipe et les exigences de votre hiérarchie, comment trouver le juste milieu ?

 

 

Ils ont chacun leurs horaires d’arrivée, de pause déjeuner et de départ, et au bout de quelques mois, les effets délétères se font ressentir ; perte d’efficacité, d’esprit d’équipe, réunions incomplètes, échanges moins fréquents … Il faut agir !

C’est le moment pour vous de vous poser, seul puis avec votre équipe pour recadrer et trouver des solutions avant que cela ne dégénère trop. Vous avez en tête les exigences de votre hiérarchie mais aussi les besoins de vos collaborateurs.

Quelques clés pour concilier les rythmes quotidiens de chacun sans perdre de vue vos objectifs ; flexibilité autorisée sauf exception d’une plage horaire où rester joignable, privilégier le travail fait plutôt que la présence, éviter les réunions tôt le matin ou tard l’après-midi … ces règles doivent être éditées en concertation avec tous les membres de l’équipe – après leur avoir rappelé les objectifs professionnels – et écrites afin que chacun y ait accès.

 

 

 

Le #CouteauSuisse

Face à une situation personnelle grave, votre équipe a besoin de l’ensemble de vos compétences humaines et professionnelles

 

L’un des membres de votre équipe se retrouve confronté à un drame personnel. Il est absent plusieurs temps mais doit bientôt revenir. Vous sentez au sein des autres membres une appréhension voire une tension à l’idée de son retour.

C’est l’une des situations les plus délicates auxquelles vous pouvez faire face en tant que manager ; gérer l’affect et les sentiments de votre équipe sans oublier l’intimité de la personne concernée, rester à l’écoute de leurs craintes, faire face aux vôtres, tout en devant maintenir le cap de l’efficacité et être le garant du cadre professionnel. Tout se mélange et se superpose, vous allez devoir user de compétences et d’approches très diverses, à la manière d’un couteau suisse.

Tout d’abord, ne restez pas seul et entourez-vous de professionnels qualifiés, en interne ou en externe ; RH, médecin du travail, psychologues … chacun doit pouvoir s’exprimer (vous y compris) et trouver ses propres ressources pour faire face à cette situation.

Puis, vous pouvez convoquer vos collaborateurs pour préparer ensemble le retour du membre affecté. Gardez bien en tête que vous ne pouvez anticiper ses réactions à lui, et qu’il faudra être dans un premier temps à l’écoute totale de ses besoins et de ses comportements. Ne jugez de rien, écoutez et observez.

 

 

 

Le #Funambule

Accorder les demandes de uns sans froisser les autres peut se révéler un véritable exercice d’équilibriste

 

 

L’une de vos collaboratrices part tous les soirs à 17h pour récupérer son fils à la crèche, un autre est absent tous les mercredis matin car, joueur d’échec assidu, c’est le jour des tournois. Enfin, un troisième arrive à 10h30 le matin car doit passer rendre visite à son père dépendant. Comment faire pour que les autres membres de votre équipe ne se sentent pas lésés et que ne se développe pas un sentiment d’injustice qui pourrait nuire aux relations ?

Il est important de communiquer sur le “pourquoi” certains ont des horaires décalés ; rien de pire que les non-dits pour que chacun s’imagine des contre-vérités. Souvent, une explication simple et factuelle permet de désamorcer une situation qui pourrait devenir délicate. Prenez les devants !

Pour ce qui est de l’égalité de traitements et si vous ressentez que c’est nécessaire, vous pouvez réfléchir à proposer également un aménagement d’horaires aux collaborateurs qui n’ont pas de besoins spécifiques.

 

 

 

L’#Interrupteur

Quand autoriser et instaurer la déconnexion numérique devient une urgence pour toute l’équipe

 

 

Plusieurs membres de votre équipe se plaignent de travailler trop tard le soir, le week-ends ou pendant leurs congés. La question de la déconnexion est au coeur des discussions et préoccupations. Alors, que faire ?

L’instauration de nouvelles règles pour permettre à chacun de déconnecter aura plusieurs avantages ; vos collaborateurs se sentiront écoutés et respectés dans leurs besoins, sentiront que leurs revendications ont du poids, qu’ils participent eux-aussi à l’évolution de la QVT dans leur entreprise. Tout cela rétablira une confiance parfois étiolée entre eux et la hiérarchie.

Exemples d’actions à privilégier : pas d’envoi de mails le soir après 19h30 et le week-end, mise en place d’un outil de hiérarchisation des mails, rétention par le manager du portable pro lorsque le collaborateur part en vacances, demande de blocage des serveurs d’envoi et de réception des mails le soir et le week-ends, réalisation d’un guide de bonnes pratiques, proposition de messages d’absences ou de non-disponibilités, envois différés de mails

Soyez également vigilant à votre propre gestion de la déconnexion, en tant que manager, vous serez le meilleur exemple à suivre !

 

 

Chez Nova Vitam, l’une de nos missions est d’accompagner les managers à trouver leurs rôle et positionnement afin qu’ils réussissent au mieux à gérer l’équilibre vie pro / vie perso de leur équipe. 

Retrouvez nos offres ici !