Blog

Nova Vitam, un an … DÉJÀ !

Il est une double coutume quand on souhaite l’anniversaire de quelqu’un ; faire le bilan de l’année écoulée et formuler des vœux pour l’année future. Et pour une entreprise, on fait quoi ?
Si on part du principe qu’accoucher et faire grandir une entreprise est assez similaire à accueillir un bébé, alors… on peut faire la même chose !

Aujourd’hui, les dirigeantes de Nova Vitam prennent la parole en leurs noms et comme si elles écrivaient à une personne qui leur est chère, elles s’adressent à leur (presque !) dernier-né …

 

 

« Chère Nova Vitam,

 

Voilà un an que nous t’avons dévoilée au grand public. Un an, c’est si court et si long à la fois … à vrai dire, jamais on n’aurait pu imaginer tout ce que tu allais changer, révéler, bouleverser dans nos vies.
D’ailleurs, si on avait su, est-ce qu’on aurait quand même sauté le pas ?! OUI, oui oui oui, et mille fois OUI ! Parce que malgré les difficultés, les doutes et les embûches, ce que tu nous as appris est inégalable.

Avec toi, on est passées par toutes les phases, l’excitation, l’abattement, l’espoir, la désillusion, la motivation, l’envie de tout lâcher, l’énergie d’un super-héros, l’épuisement, la joie, la colère, la fierté, le découragement … Tout ce qui fait de nous des entrepreneures classiques, tellement classiques.

 

Entreprendre n’est pas un long fleuve tranquille. Cela demande du courage, de la détermination, du lâcher-prise … Et un peu de folie aussi. C’est une prise de risques quasi-permanente, des tests, des chutes, des relevés, des déceptions, des surprises.
Ce n’est pas de tout repos, c’est même épuisant ; mais quelle richesse !!

Tant sur le plan professionnel qu’humain, c’est un apprentissage de tous les instants. Ce sont des rencontres inédites, des découvertes sans cesse. On ne finit jamais d’apprendre dans une vie, mais dans l’entrepreneuriat c’est au-delà. On est abreuvés sans arrêt de toutes petites (ou moins petites) choses nouvelles qui nous font sortir de nos zones de confort et qui obligent à se surpasser. Pas le choix, sinon on coule, et la boîte avec.

Non, cette année n’a pas été de tout repos, elle a engendré de grosses remises en question de notre business model, notre positionnement, notre fonctionnement, et, bien sûr, de nous-mêmes. Quelle intensité ! Et quand on croit que ça se calme, ça repart, immuablement.
Comme la première année d’un enfant, elle fut aussi merveilleuse qu’éprouvante.

 

Et pourtant, pour rien au monde on ne reviendrait en arrière, pour rien au monde on ne changerait quoi que ce soit. Peu importent les réussites et les échecs, on en tire toujours quelque chose. Aujourd’hui, nous sommes tellement fières du chemin parcouru, des collaborations qui s’établissent, de la confiance qu’on place en nous et que nous plaçons en vous, de ce qu’on a accompli et qui ne fait que commencer.

 

 

*****

 

 

Nous terminerons par quelques petites choses qui nous ont vraiment marquées et qu’on aimerait transmettre comme un message aux autres chefs d’entreprise qui nous entourent :

 

Sachez vous faire confiance. L’instinct est la plus grande qualité d’un entrepreneur. Il n’est pas toujours inné mais il se travaille ; ou plutôt, il s’écoute. Combien de fois des semaines / mois après une déception ou un échec on se dit « je le savais, je le sentais, j’en étais sûre ». Bien sûr il y a des évènements imprévisibles, mais la plupart du temps dans l’entrepreneuriat, les signes d’une mauvaise direction étaient là.

 

Sachez vous entourer. En interne, en externe, professionnellement ou personnellement, sachez vous entourer de personnes qui vous (sup)portent et vous poussent vers l’avant. Échangez avec d’autres entrepreneurs, n’ayez pas honte, pas de tabou, pas (trop) de filtres. C’est comme ça qu’on va loin et vite. Laissez de côté les ondes négatives autant que possible, il y en aura toujours. Privilégiez ceux qui ont confiance en vous et en votre projet.

 

Sachez échouer. Ah, l’échec … Il faut partie de la vie et il serait temps de se réconcilier avec lui. Derrière chaque échec il y a un apprentissage, derrière chaque pas de recul il y a un bond en avant. Et dites-vous que quand vous avez peur d’assumer un échec devant un tiers, celui-ci a déjà bien plus d’échecs encore à son actif !

 

Sachez rebondir. La remise en question va de pair avec l’entrepreneuriat. Elle est constante même et indispensable pour être à l’écoute des besoins de son entreprise, de ses prospects, de ses clients, de ses pairs, de son associé, de ses consultants, de ses collaborateurs, et de soi-même. Se remettre en question (pas trop longtemps, pas trop fort et de façon constructive on est d’accord !), c’est la meilleur clé pour décoller encore plus fort derrière.

 

Sachez vous arrêter. PRI-MOR-DIAL. Coupez, soufflez, lâchez. Prenez des vacances, des week-ends, des demi-journées, des congés. On ne sait pas combien de temps durera son entreprise ni l’ampleur qu’elle prendra ; en revanche sa famille, ses amis, soi-même, on ne peut pas se permettre de les perdre. S’arrêter au bon moment et souffler, c’est le gage de mieux repartir ensuite et surtout, de ne pas craquer.

Votre entreprise a besoin de vous, on compte sur vous, alors COUPEZ ! ;-)

 

Ce dernier point est d’actualité avec le départ en congé maternité de l’une des associées (quoi ? Tomber enceinte quand ta boîte a 4 mois ?! Et oui, ça s’appelle la vie, la créativité à 360, le non-compromis, l’équilibre vie pro/vie perso, tout ça, tu vois ? ;)). Aurélia a droit à 6 mois pour son troisième enfant, elle n’en prendra probablement que 3 ou 4 complets, elle ne lâchera évidemment pas totalement la barque mais opérationnellement elle va couper. Vraiment. C’est son choix, cela demande de l’anticipation et de l’organisation mais tout est backé avec Julie, son associée et Muriel et Magali, nos consultantes de choc. Pas une seconde elles ne pensent que cela nuira à leur business plan. Pourquoi ? Parce que quand on est pleinement en phase avec ses choix et sa façon de vivre, on n’en est que plus efficace !

 

 

Bref, le voilà notre bilan de cette année passée ! Il est riche, ça c’est le moins qu’on puisse dire.
Ce qu’on peut nous souhaiter ? Que Nova Vitam continue son ascension prometteuse, qu’elle aide, accompagne, forme de plus en plus dans vos entreprises, que les sujet de la conciliation vie pro / vie perso et des charges familiales aient la place primordiale qu’elles méritent. Qu’on puisse refaire un aussi fort bilan en 2021. Et que nos vies pros et persos à nous aussi, s’équilibrent au mieux ;-) ! »

 

 

 

PS : cet article pourrait ressembler à une longue liste à la Prévert mais cela ne fait qu’appuyer la multitude de choses que représente la création et le développement de son entreprise…!